Articles

Une méthode de surexpression et de régulation descendante de gènes inductibles chez des espèces modèles émergentes utilisant Pogostick

Les espèces modèles non traditionnelles ont besoin de nouveaux outils pour tester la fonctionnalité de gènes, à la fois conservés et spécifiques à la lignée. Ces outils devraient permettre l’exploration de la fonction génique, soit par knock-down de gènes endogènes, soit par surexpression et expression ectopique de transgènes. Nous avons construit un nouveau vecteur appelé Pogostick qui peut être utilisé pour exprimer ou réguler à la baisse des gènes dans des organismes susceptibles d’être transformés en lignées germinales par l’élément transposable piggyBac. Le vecteur utilise actuellement le promoteur de choc thermique Hsp70 de Drosophila melanogaster pour stimuler l’expression du transgène et, en tant que tel, aura une applicabilité immédiate aux organismes capables d’interpréter correctement cette séquence promotrice. Nous présentons ici les principales caractéristiques de Pogostick et comment les gènes candidats peuvent être insérés dans le vecteur pour une utilisation dans des expériences de surexpression ou de régulation négative. De plus, nous testons également Pogostick chez deux espèces d’insectes, D. melanogaster et le papillon modèle émergent Bicyclus anynana. Nous surexprimons la protéine fluorescente DsRed au cours des stades larvaire et nymphal du développement de D. melanogaster, et régulons DsRed dans une lignée exprimant constitutivement ce gène dans les yeux. Nous testons ensuite la surexpression de l’Ultrabithorax (Ubx) chez B. anynana, et obtenons des séquences flanquant les insertions génomiques de Pogostick. Ce nouveau vecteur permettra aux espèces modèles émergentes d’entrer dans le domaine de la génétique fonctionnelle avec peu d’obstacles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.